Remobiliser la nation : transmettons la fierté d’être français

Un fait m’a marqué après les attentats de janvier et novembre 2015, c’est d’apprendre que, dans certaines écoles ou prisons (notamment à Fresnes), les minutes de silence avaient été conspuées comme si certains se réjouissaient du malheur de la France. L’enquête du Figaro du 6 avril dernier sur les dérives dans certaines écoles sous contrat (antisémitisme, prosélytisme, refus de la mixité) est très inquiétante… Elle indique qu’on inculque à certains de nos enfants la haine de l’autre, le mépris de la femme, la défiance envers la France…

Tout cela montre une rupture gravissime dans la transmission de nos valeurs de respect, de tolérance, d’amour de la patrie. J’ai déjà publiquement affirmé ma volonté de rétablir un service national obligatoire à l’issue de la scolarité. Mais cela ne peut suffire, je pense qu’il faut agir plus en amont pour remobiliser la nation.

Je propose donc des mesures simples qui visent à redonner l’amour de la France, l’amour de la collectivité, le sentiment de partager une communauté de destin :

- Rendre obligatoire le lever du drapeau à l’école (une fois par semaine le lundi matin par exemple ?) A cette occasion rendre obligatoire le chant de la Marseillaise
- Rendre obligatoire le port de l’uniforme dans les écoles publiques.

Il ne s’agit évidemment pas de transformer les écoles en casernes (aux Etats-Unis, la pratique du lever de drapeau dans les écoles est courante !), mais d’assumer sans complexe qu’on a trop reculé sur le patriotisme et l’amour de la France. On a naïvement cru que l’amour de la France se transmettrait seul, comme par enchantement, que l’on pouvait vivre ensemble sans chercher à assumer nos valeurs communes. Alors que, comme toute chose, le patriotisme n’est pas inné, il s’acquiert, s’apprend, s’enseigne. Le moment est venu de dire, sur l’amour de la France, « on ne recule plus » ! C’est à l’Education nationale de prendre ses responsabilités en élevant, aussi, au patriotisme.

Cette idée m’est venue en visitant le cours Alexandre Dumas. Dans cette école de Montfermeil, les élèves sont issus à une écrasante majorité de l’immigration récente. L’équipe pédagogique a décidé de transmettre l’amour de la France à des personnes qui, par leur trajectoire familiale, connaissent mal notre pays, avec des cérémonies de lever de drapeau et un uniforme obligatoire. C’est une réussite plébiscitée par les parents et les enfants ! Inspirons nous en ! J’ajoute que ce n’est en aucun cas contradictoire avec le principe d’autonomie des établissements que je défends aussi : à l’image du BAC ou de l’examen d’entrée en 6ème il s’agirait de normes communes à l’ensemble des écoles qui, dans ce cadre, resteraient libres et responsables de leurs choix.

Remobilisons la Nation en transmettant nos valeurs et l’amour de notre pays.

Partager cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Commentaires

Un plan de bataille contre le terrorisme islamisteLire cet article

Il y a tout juste une semaine, la France se réveillait une nouvelle fois (...)

Laïcité, quand les faits me donnent raisonLire cet article

Lundi soir à Nice, une serveuse d’un bar du centre-ville, a été agressée verbalement et physiquement par un homme qui lui reprochait de servir de (...)

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter