Laïcité, quand les faits me donnent raison

Lundi soir à Nice, une serveuse d’un bar du centre-ville, a été agressée verbalement et physiquement par un homme qui lui reprochait de servir de l’alcool, le jour où débutait le Ramadan. Osons regarder ce qui se cache derrière ce fait divers, rapporté ce matin par plusieurs médias de la presse écrite et gratuite.

Il serait en effet tentant et aisé de penser, une nouvelle fois, à un simple acte isolé d’un déséquilibré.

Cette agression révèle hélas au contraire, après tant d’autres rapportées au fil des années, les dérives inquiétantes d’un communautarisme salafiste agressif, que de nombreux hommes et femmes politiques, intellectuels ou médias ont trop longtemps nié.

Pire, lorsque certains dans le passé tentèrent d’en pointer l’existence, leur parole était immédiatement et méthodiquement discréditée.

Je fus moi-même l’objet de ces tentatives de déstabilisation, il y a bientôt 4 ans, quand je dénonçais des faits strictement similaires - souvenez-vous de cet épisode désormais célèbre du "pain au chocolat", goûter d’un enfant confisqué par des voyous dans les quartiers de Meaux en plein milieu du Ramadan.

A cette occasion, une bien-pensance organisée et fortement relayée, cet "islamo-gauchisme" que le Premier ministre Manuel Valls dénonce aujourd’hui, a cherché à me détruire en m’insultant et en me condamnant au racisme et à l’islamophobie ; moi le Maire de Meaux, ville où 27 nationalités vivent ensemble avec respect et solidarité et me font l’honneur de leur confiance depuis près de 21 ans...

La réalité est que nous avons collectivement refusé de voir que la République avait, depuis de très nombreuses années, cédé sur la défense de ses valeurs fondamentales dont la laïcité, la liberté de conscience, l’égalité homme-femme, la tolérance religieuse...

Et qu’il est temps sur ce sujet, comme sur tant d’autres, de ne plus reculer !
C’est pourquoi, au-delà de condamner ici cette agression inqualifiable, je souhaite réaffirmer plus que jamais la nécessité en 2017 d’établir enfin un Code de la Laïcité - à consulter sur bit.ly/CodeLaïcité - pour ne plus reculer face au communautarisme religieux salafiste, pour réaffirmer sans tabou le sens de notre "République laïque" et enfin sanctionner sans faiblesse les comportements radicaux qui menacent la République, nos libertés et notre vivre-ensemble.

Partager cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Remobiliser la nation : transmettons la fierté d’être françaisLire cet article

Un fait m’a marqué après les attentats de janvier et novembre 2015, c’est (...)

Un nouveau pacte de confiance avec les élus locaux !Lire cet article

Dans notre pays où la confiance dans la politique et les politiques se dissout, un seul élu incarne encore la confiance, c’est le maire. J’en parle (...)

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter