Blog

Dimanche je vote et je fais voter François FILLON !

Mes chers Amis,

Ce dimanche a lieu le premier tour d’une élection présidentielle vitale pour la France.

Le risque est réel que l’extrême gauche ou l’extrême droite l’emportent avec, à la clé, le déclassement brutal de la France et l’implosion du cadre européen qui, si imparfait soit-il, protège aujourd’hui les Français. Je ne veux pas que la France soit réduite à une alternative entre Marine Le Pen, qui prône la sortie de l’Euro et a renoué avec les dérapages inqualifiables de son père, et Jean-Luc Mélenchon dont le rêve ultime est d’appliquer les recettes utilisées par son mentor, Hugo Chavez, au Venezuela.

Ce dernier point mérite d’être développé. Le Venezuela est l’un des Etats les plus riches d’Amérique du Sud, parce qu’il possède d’abondants gisements de gaz et de pétrole. Ce pays devrait être un Eldorado, Chavez l’a transformé en ruine. Une politique de nationalisations et d’expropriations forcenées l’a mené à la banqueroute et à l’appauvrissement général. Les opposants sont persécutés et des alliances diplomatiques ont été passées avec les pires dictatures du monde, dont la Corée du Nord. Aujourd’hui, le peuple vénézuélien, exaspéré, humilié, affaibli, combat dans la rue le pouvoir en place. Voilà la référence de Jean-Luc Mélenchon, dont Marine Le Pen partage d’ailleurs l’essentiel des orientations économiques. Est-ce modèle désastreux que nous voulons pour la France ?

Non. Mille fois non ! Le 20ème siècle nous a suffisamment appris que le chauvinisme obtus et le communisme jaloux mènent à la désagrégation des communautés nationales. Ne recommençons pas les erreurs du passé !

Dans ce contexte à haut risque, le rempart face aux extrêmes n’est pas Emmanuel Macron. Certains ont pu être séduits par l’idée du renouvellement qu’il tente d’incarner. Ne vous laissez pas tromper : n’oublions pas qu’il a inspiré la politique économique de François Hollande durant quatre ans ! Emmanuel Macron n’a ni expérience, ni projet, ni équipe pour gouverner la France.

La vérité, c’est qu’il n’y a qu’un choix rationnel : voter François Fillon. Chacun sait les différends personnels qui nous ont opposés. Mon engagement derrière lui n’en a que plus de poids : je ne suis ni courtisan, ni intéressé. J’ai conscience que les accusations contre lui, amplement relayées par les médias, ont pu choquer et déstabiliser beaucoup d’entre nous. Mais il ne faut pas s’arrêter à cela. Il s’agit ce dimanche de choisir un projet, une équipe, une majorité qui pourra réunir les conditions permettant un Sursaut français.

Vous avez donc trois options : celle des extrêmes qui conduira le pays au chaos ; celle d’Emmanuel Macron qui est la continuation du Hollandisme par d’autres moyens et la poursuite du déclin à petit feu ; celle de François Fillon qui peut mener au Sursaut français.

Alors ne vous réfugiez pas dans l’abstention qui revient à laisser les autres décider à votre place, ne vous laissez pas guider par la colère, ce dimanche, votez et faites voter François Fillon.

Je compte sur vous pour faire gagner nos idées !

Partager cet article

Ensemble nous allons nous relever, pour la France !Lire cet article

Chers Amis, L’élimination de François Fillon au premier tour de l’élection (...)

LETTRE DE JEAN-FRANÇOIS COPÉ AUX HABITANTS DE MEAUX ET DU NORD SEINE-ET-MARNELire cet article

Chère Madame, Chère Mademoiselle, Cher Monsieur, A l’occasion des prochaines élections législatives, la loi impose, pour la première fois, de choisir (...)

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter