Jean-François Copé : « J’accuse Hollande de faiblesse coupable vis-à-vis de l’extrême gauche »

INTERVIEW - Candidat à la primaire de la droite, le député LR de Seine-et-Marne plaide pour « une réforme du système syndical ».

LE FIGARO. - Faut-il interdire les prochaines manifestations ?

Jean-François COPÉ. - Compte tenu de la dégradation extrême de la situation, ma réponse est oui. Le droit de grève est constitutionnel mais n’autorise pas n’importe quoi. Le désordre qui règne depuis plus de quatre mois est insupportable pour les Français et désastreux pour l’image internationale de la France, alors que l’Euro attire tous les regards sur nous. Il déshonore la CGT, ce qui rejaillit sur l’ensemble du monde syndical. M. Martinez porte une immense responsabilité dans ce désastre.

Pensez-vous que François Hollande mettra ses menaces à exécution ?

Le seul fait de menacer est un aveu ...

PNG - 2.4 Mo

Partager cet article

Jean-François Copé invité d’Olivier Mazerolle sur RTLLire cet article

Le candidat à la primaire de la droite a répondu aux questions d’Olivier (...)

Copé : le projet des Républicains, "c’est d’abord le projet de Nicolas Sarkozy"Lire cet article

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter