Dimanche, votez et faites voter pour les candidats LR-UDI !

Chers Amis,

Le score élevé des députés En Marche au premier tour répondait au souhait des Français de donner une majorité confortable au Président Macron.

Il me paraît indispensable que le rééquilibrage se fasse pour le second tour car s’il n’y a plus d’opposition, il n’y a plus de débat ni d’alerte, c’est alors la démocratie qui est menacée. Or, la semaine qui vient de s’écouler a montré quelques sérieux signaux d’alarmes : hausse de 20 milliards € de la CSG, explosion des dépenses publiques... sans oublier les affaires judiciaires qui concernent -excusez du peu - cinq ministres du gouvernement, dont François Bayrou.

Ce second tour est donc crucial pour deux raisons.

1. Un pays sans opposition est un pays dont la démocratie est en danger. Emmanuel Macron aura ce dimanche une majorité sans doute inédite par son ampleur : on parle de 450 députés En Marche ! L’enjeu est de contrebalancer cette hégémonie en donnant à l’opposition un nombre suffisant de députés qui pourront faire entendre une voix constructive mais différente au Parlement. Si la victoire d’En Marche est trop écrasante, le risque est que l’opposition se déplace de l’hémicycle vers la rue, où tous les excès sont à craindre.

2. Nos territoires ont besoin de députés enracinés et compétents pour être défendus à Paris. Or, la plupart des candidats En Marche ont été parachutés dans des circonscriptions qu’ils connaissent mal quand ils ne sont pas d’anciens apparatchiks du PS… Beaucoup d’entre eux ont ainsi refusé cette semaine de participer à des débats face leurs adversaires de peur que leur ignorance du terrain ou leur engagement à gauche éclatent au grand jour à la veille du second tour… Ce dimanche, il faut éviter que la singularité de nos territoires soit noyée dans la masse informe de centaines d’élus de la majorité présidentielle, dont le cœur penche à gauche et qui n’ont pas d’ancrage local crédible.

A cet égard, la situation dans le Nord Seine-et-Marne est représentative des enjeux qui se posent partout en France. La candidate En Marche y est une militante historique du PS qui a tenté de se faire élire à de multiples occasions sans succès. Aujourd’hui, elle se présente sans vergogne comme « apolitique » et « issue de la société civile ». Quelle imposture ! Face à elle, mon ami Jean-François Parigi, qui est mon adjoint à Meaux, défend notre territoire depuis des années avec éthique et compétence. Il représente le sérieux et l’authenticité. Les habitants de Meaux, des pays de Meaux et de l’Ourcq, des Plaines et Monts de France ont besoin d’un député efficace à l’Assemblée nationale, nous avons besoin de Jean-François Parigi !

Vous le voyez, mes Chers Amis, l’heure n’est pas à la démobilisation mais au sursaut.

Pour l’équilibre de notre démocratie, pour que la voix de nos territoires soit entendue, pour que nos valeurs soient défendues, j’appelle chacune et chacun d’entre vous à voter à faire voter massivement ce dimanche pour les candidats de la droite et du centre !

Partager cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Simone Veil s’en est alléeLire cet article

Simone Veil s’en est allée et chaque Français ressent un grand vide (...)

Un pays sans opposition est un pays dont la démocratie est en dangerLire cet article

FIGAROVOX/TRIBUNE - L’hégémonie des candidats LREM au premier tour des élections législatives risque d’engendrer un affaiblissement de la démocratie. (...)

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter