A l’IME Jacques Maraux...

Une cour de récréation où des enfants de tous âges jouent et crient sous le soleil franc de ce beau jour d’été. Il y a de l’excitation. De la musique. « Happy » de Pharrel Williams. La plupart des élèves chantent, sautent et dansent. Des salles de classe où les chaises sont soigneusement rangées sur les tables. Des dessins, des peintures saturées de couleur, des leçons écrites sur des tableaux noirs. Des chambres d’internat pour adolescents, où les posters de stars de foot s’alignent sur les murs : Neymar, Messi, Pogba… Une école française. Une école comme les autres ? Pas vraiment.

L’IME (Institut médico-éducatif) Jacques Maraux d’Andilly dans le Val d’Oise, accueille près de 90 enfants polyhandicapés, de 6 à 20 ans, dont 36 internes. C’est un institut modèle. Le suivi des enfants est du « sur mesure ». On les cajole tout en les encourageant à tirer le meilleur d’eux-mêmes. Les soins alternent avec les cours. Une salle de balnéothérapie a été installée au sous-sol. Un petit jardin, où s’alignent fleurs et salades, est cultivé par les enfants. Tout est fait pour leur épanouissement. Dans la partie internat, les élèves apprennent l’autonomie. Ils ont leur propre cuisine. Un espace qu’ils ont co-créé. Plusieurs d’entre eux arrivent à s’insérer dans la vie professionnelle. Cette année un cuisinier et un jardinier sont en stage hors du centre… Belle réussite ! Il y a plein de bonnes idées à prendre pour le CESAP de la Loupière de Meaux qui accueille aussi des enfants polyhandicapés et que je visitais encore la semaine dernière.

PNG - 1.7 Mo
Leur jardin…

Je discute avec plusieurs enfants dans la cour. Ils ne me connaissent pas forcément, mais il y a de la joie d’accueillir un visiteur. De découvrir un nouveau visage. D’échanger avec quelqu’un qui s’intéresse à eux « Bienvenue Jean-François ! »Ils débordent d’affection. Une gaité gratuite, saine et communicative… Une humanité simple et bouleversante.

Rien de tout cela ne serait possible sans la qualité du personnel encadrant. Ici, ce sont essentiellement des femmes. Malika, Marie-France… Des femmes-courage. La directrice, remarquable, me les présente. Elles sont compétentes. Dévouées. Attentives. Entre les enfants et elles, il y a bien plus que des liens professeurs/élèves. Beaucoup de tendresse réciproque. Elles font mon admiration parce que, malgré la richesse des liens qu’elles tissent avec les enfants, les difficultés ne manquent pas. Chaque nouvelle journée est un combat pour aider ces enfants qui souffrent et dont les comportements sont parfois déroutants.

PNG - 1.3 Mo
Echange avec l’un des pensionnaires de l’IME

Et puis, parmi toutes ces femmes, ces femmes d’honneur, il y a Cécile Francine. Une grand-mère. Il y a plus de 10 ans, Valentin, son petit-fils, est né. Trisomique. Cela a été un choc. Mais son tempérament de feu l’a poussée à ne pas se laisser abattre. Au contraire, elle a fondé une association « Amour d’enfants » qui organise des évènements culturels –spectacles, concerts –dont les recettes sont reversées pour les jeunes personnes handicapées. Dans le Val d’Oise 14 IME et plus de 1500 enfants bénéficient du travail de cette association. C’est ainsi par exemple que Cécile Francine a pu financer la « piscine » de l’IME Jacques Maraux. Des grandes fêtes sont organisées pour les enfants handicapés à Noël… Tous les enfants la connaissent. Ils l’entourent, la saluent, l’embrassent. Pour eux, c’est aussi une grand-mère. Elle se tourne vers moi et me jette, en prenant à témoin la directrice, ce cri du cœur : « si vous saviez, comme je les aime ces enfants… »

JPEG - 137.6 ko
Avec le personnel encadrant de l’IME

Cécile Francine veut absolument me présenter Valentin. Mais les éducatrices nous disent qu’il ne se sent pas bien aujourd’hui. Il vaut mieux qu’il se repose. Je vois combien Céline Francine est peinée… C’est cela aussi, le dur quotidien du handicap : la douleur physique et morale qui l’emporte…

Je ressors de l’IME, touché. Touché par ces enfants. Touché par la générosité de leurs accompagnants. Touché par la personnalité si attachante de Cécile Francine… « S’il n’y a de richesse que d’hommes » alors la France est un pays de grande abondance… C’est sur cette richesse humaine que se construira le « sursaut français ». Qu’en pensez-vous ?

A très bientôt,

JFC

L’association « amour d’enfants » mérite d’être connue et soutenue. Allez visiter son site Internet ! http://www.amourdenfants.org

Photo en une : Peintures des enfants de l’IME Jacques Maraux d’Andilly dans le Val d’Oise

Partager cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Réflexions sur l’attentat de Saint-Quentin-Fallavier...Lire cet article

1°) L’odieux attentat de l’Isère, cette décapitation avec une macabre mise en (...)

Carnet de voyage (2)Lire cet article

Le second thème de ma mission aux États Unis concernait l’exploitation du gaz de schiste et ses conséquences sur l’économie et l’environnement. Il y a (...)

Pour recevoir l'actualité de
Jean-François Copé

Ma Newsletter